Jean-Louis Agobet
France (1968)


Après ses études musicales à Aix-en-Provence et Nice, Jean-Louis Agobet poursuit son cursus de composition au CNSMD de Lyon avec Philippe Manoury (composition, informatique musicale, analyse, écriture), puis complète sa formation au Centre Acanthes en 1989 avec Luigi Nono ainsi qu’aux stages de l’Ircam et du GRM. Il est nommé pensionnaire de la Villa Médicis en 1996, pour deux années.
Si l'électroacoustique et plus généralement la technologie occupe une place importante dans sa formation, il engage très rapidement des projets purement instrumentaux et développe un goût particulier pour les formations orchestrales importantes et les œuvres concertantes. Il a été en résidence à l'Orchestre National de Montpellier (1998-2000), à l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg (2001-05) et associé à l'Orchestre National de Lorraine de 2013 à 2015.

Sa discographie a été largement remarquée par la presse française et étrangère. En 1999 paraît une première monographie d’œuvres de musique de chambre et d’ensemble avec L’Itinéraire sous la direction de Mark Foster (label MFA-Radio France). En 2005, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg dirigé par François-Xavier Roth lui consacre un disque d’œuvres orchestrales chez Timpani, avec lequel il obtient le prix de l’Académie Charles Cros. Ce même disque est élu enregistrement classique de l’année aux Victoires de la Musique Classique 2006.

Sa musique est régulièrement jouée en Europe, au Japon, aux États-Unis et il collabore avec de nombreuses universités, en particulier en Asie. Après avoir été professeur de composition et d'orchestration au Conservatoire de Caen (2008-11), Jean-Louis Agobet enseigne la composition instrumentale au Conservatoire de Bordeaux depuis 2011. Il a été membre puis président de la Commission de la Musique Symphonique de la SACEM de 2012 à 2015.