Maurice Ravel
France (1875 - 1937)


Orchestrateur de génie et artisan perfectionniste, d'une sensibilité et d'une expressivité profondes, Maurice Ravel laisse derrière lui une œuvre riche et foisonnante, raffinée, caractérisée par une grande diversité de genres et d’influences.

Son œuvre est le fruit d’une synthèse de courants très variés, s'étendant de la musique française (Couperin et Rameau mais aussi Satie, Debussy, Fauré et Chabrier) aux couleurs et rythmes de la musique noire américaine et du jazz, sans oublier l’école russe, Chopin, Liszt, Schubert et Mozart. Dès ses premières œuvres s'affirment les traits les plus caractéristiques de son esthétique : goût pour les sonorités hispaniques et orientales, pour l’exotisme et le fantastique, perfectionnisme, raffinement mélodique, virtuosité du piano.

Sa production musicale explore la mémoire musicale européenne : les genres consacrés (sonate, trio, quatuor, opéra) mais aussi la chanson de la Renaissance (Deux épigrammes de Clément Marot et Trois Chansons pour chœur mixte), l’art musical baroque (Le Tombeau de Couperin), la mélodie (son corpus en ce domaine est ample) et la danse (Habanera, Valses nobles et sentimentales, Menuet antique). Ses choix poétiques confirment cette voie, avec pour auteurs privilégiés Aloysius Bertrand, Tristan Klingsor, Clément Marot, Stéphane Mallarmé ou Paul Verlaine.

Illustre représentant de la musique française du début du XXe siècle, Maurice Ravel compte parmi les compositeurs les plus joués au monde. Des œuvres telles que Daphnis et Chloé (1909-12), le célèbre Boléro (1928), le Concerto pour la main gauche (1929-31) et le Concerto en sol majeur (1930-31) ainsi que son orchestration des Tableaux d'une exposition de Moussorgski (1922) ont largement contribué à sa renommée internationale.