Bernhard Lang
Autriche (1957)


Compositeur marginal aux influences multiples, Bernhard Lang met à l'œuvre dans sa musique une véritable philosophie du monde. Nourrie par les médias – cinéma, littérature, danse – par la musique microtonale, par la pratique de l'improvisation et de la composition informatique, sa pensée musicale est bouleversée par la réflexion de Gilles Deleuze (Différence et répétition, 1968), et donne notamment naissance au cycle Differenz/Wiederholung.

Dès lors, son travail se fonde largement sur le principe du loops (boucles) du réalisateur autrichien Martin Arnold – Bernhard Lang co-développe notamment les générateurs Loop pour l'Institut de Musique Électronique de Graz – et sur la technique du cut-up du cinéaste William S. Burroughs. Pianiste de formation (classique et jazz), il a également étudié la philosophie et la philologie germanique. Il développe parallèlement à sa carrière de compositeur une importante activité pédagogique à l'Université de Graz en formation musicale, harmonie, contrepoint et composition.

Artiste éclectique, il réalise de nombreuses installations sonores, se produit comme improvisateur et s'intéresse principalement depuis plus d’une dizaine d'années à la musique de scène (Der Alte vom Berge, 2007 ; _The Stoned Gues_t, 2013 ; Der Reigen, 2014…) Son dernier opéra Der Golem a été créé en avril 2016 au Nationaltheater Mannheim.