Jacques Lenot
France (1945)


Jacques Lenot a toujours revendiqué un parcours atypique, autodidacte, à l'écart des circuits officiels. Bien que sa route ait croisé celles de Karlheinz Stockhausen, György Ligeti et Mauricio Kagel à Darmstadt, Sylvano Bussotti à Rome et Franco Donatoni à Sienne, il est dévoué au seul processus créateur et se veut indépendant des institutions musicales. Depuis la création de Diaphanéis pour cordes et percussion en 1967, il impose une écriture complexe, tourmentée, très pointilleuse dans le détail de la nuance, de l'attaque, du rythme. Partant du langage sériel, il élargit ce système à un univers qui lui est propre. Le rôle central de la virtuosité instrumentale, qu'il explore en étroite collaboration avec les interprètes de sa musique pour en repousser les frontières, ne l'empêche pas de dévoiler un univers poétique d'une rare intensité.

D'une étonnante prolixité, Jacques Lenot compose pour tous les genres musicaux ; son catalogue comporte plus de deux cent cinquante œuvres, dont plus de cent pour orgue. Un large volet est également consacré au piano, dont l'intégrale a été enregistrée par Winston Choi (Intrada, 2010). Parmi ses interprètes figurent Marc Coppey, Alexandre Tharaud, Nicolas Baldeyrou, le Quatuor Lalo, Francesco Filidei ou Pascal Gallois.

Jacques Lenot est compositeur en résidence auprès de l'ensemble Multilatérale en 2013-14, pour lequel il a composé l’installation sonore avec électronique Isis & Osiris, créée en 2014 à l'Ircam.