Martin Gester


Avec sa double formation littéraire et musicale, instrumentale et vocale, sa passion de l’histoire, son attention aux traditions orales, son goût pour la danse et le théâtre et un souci de retrouver les liens entre des cultures et des disciplines que les usages séparent, Martin Gester renoue, à sa manière, avec l’idéal de l'artiste baroque : ouvert, multiple et humaniste.

Après des études au Conservatoire et à l’Université de Strasbourg, il fonde en 1990 Le Parlement de Musique, dont il assure toujours la direction artistique et musicale. Tour à tour chanteur polyphoniste, interprète (orgue, pianoforte, clavecin), chef de chœur, musicologue et enseignant, il a pratiqué de nombreux répertoires répartis sur quatre siècles. Il dirige aussi volontiers les Vêpres de Monteverdi que les symphonies de Mendelssohn, préoccupé de souligner ce que les musiques de l’âge classique et du premier romantisme doivent au langage baroque. Un goût très prononcé pour le travail avec les chanteurs lui fait explorer l’univers du chant lyrique – cantate, motet ou lied – de Monteverdi à Schubert.

À la tête du Parlement de Musique, il a dirigé une quarantaine d'enregistrements discographiques et s’est produit dans des salles prestigieuses du monde entier. Il a aussi dirigé d’autres ensembles et orchestres, et une collaboration toute particulière s’est établie à partir de 1998 avec l’orchestre baroque polonais Arte dei Suonatori.
Il enseigne l'interprétation aux chanteurs et instrumentistes (orgue, pianoforte, musique de chambre et orchestre baroque) à l’Académie Supérieure de Musique et au Conservatoire de Strasbourg, et donne régulièrement des master classes.