Le Parlement de Musique
France


Son nom est tout un symbole : à la croisée de cultures européennes, sous l’impulsion de Martin Gester, le Parlement de Musique est un ensemble au fonctionnement souple et inventif, dédié autant à la recréation d’œuvres méconnues qu’à l’interprétation du grand répertoire baroque et classique.

L’ensemble cultive plus particulièrement un riche répertoire lyrique de Monteverdi à Mozart, des cantates profanes aux motets en passant par l’opéra. Le Parlement de Musique s’est ainsi illustré dans des cantates et concerts de Montéclair et Clérambault, les Vêpres de l’Assomption de Porpora, des motets virtuoses et concertos de Haendel, Hasse et Mozart… Des projets originaux voient régulièrement le jour tels « MéditerranéeS » (chants d’amour des rives opposées de la Méditerranée), Stabat Mater de Arvo Pärt et Pergolèse, ou encore « Tenebræ », rencontre entre les Lamentations de Scarlatti et le compositeur contemporain Gualtiero Dazzi.

Autour de Martin Gester, l’ensemble interprète par ailleurs le répertoire pour orgue avec voix et instruments historiques et, en compagnie d’Aline Zylberajch, celui de la musique concertante pour un et deux claviers de Couperin aux fils de Bach et à Mozart, en passant par Haydn, Schobert, Rigel et Edelmann. Schobert figure au programme de concerts et d’un enregistrement en 2017, à l’occasion du 250e anniversaire du compositeur.
L’atelier lyrique Génération Baroque, initié par le Parlement de Musique et établi sur les trois pays bordant le Rhin supérieur, est non seulement un lieu de formation et d’expérimentation, mais aussi un instrument pour repérer les nouveaux talents.