Bob Wilson
États-Unis (1941)


Depuis la fin des années 1960, les productions de Robert Wilson ont résolument marqué une nouvelle approche du théâtre et de l'opéra, révolutionnant les conventions théâtrales et repoussant leurs limites temporelles et spatiales. Life and Times of Josef Stalin (1973) est une performance silencieuse de 12 heures, Deafman Glance (1970) un opéra silencieux, et KA MOUNTain and GUARDenia Terrace (1972), monté au somment d'une montagne en Iran, dure 7 jours. Ses œuvres convoquent une grande diversité de médias artistiques – mouvement, danse, peinture, lumière, design de mobilier, sculpture, musique et texte. À travers son utilisation particulière de la lumière – sa signature –, ses recherches sur la structure d'un mouvement simple et la rigueur classique de ses conceptions scéniques, il ne cesse d'exprimer la force et l'originalité de sa vision.

À peine diplômé d’architecture, Robert Wilson fait sensation avec des spectacles expérimentaux à la croisée des arts (The King of Spain ; Life and Times of Sigmund Freud en 1969). Einstein on the Beach voit le jour en 1976 avec le concours du compositeur Philip Glass et bouleverse la perception conventionnelle de l’opéra. À la fin des années 1970, il commence une longue collaboration avec les théâtres allemands (Death, Destruction and Detroit, Die Goldenen Fenster). Il rencontre le dramaturge Heiner Müller, auteur notamment du volet germanophone de CIVILwarS, l'une de ses pièces les plus ambitieuses dont la genèse a lieu en cinq endroits différents avant d’être donnée aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984.

Sur les scènes internationales les plus prestigieuses, Robert Wilson a mis en scène des productions originales, en plus de s'emparer du répertoire traditionnel : La Flûte Enchantée de Mozart, Lohengrin de Wagner, Pelléas et Mélisande de Debussy ou encore La Passion selon Saint-Jean de Bach. Également profondément ancré dans les beaux-arts, il a réalisé des peintures, dessins, sculptures et installations qui ont été exposées à l’IVAM de Valencia, au Centre Pompidou ou encore au Museum of Fine Arts de Boston. En 1992, Robert Wilson fonde à Long Island le Watermill Center ; quinze ans plus tard, cette institution culturelle a acquis une solide réputation mondiale et soutient le travail et le développement de jeunes artistes.