Lucia Ronchetti
Italie (1963)


Lucia Ronchetti étudie le piano, la composition et l'informatique musicale à l'Accademia Nazionale di Santa Cecilia et la philosophie à Rome. À Paris, elle suit les séminaires de composition de Gérard Grisey, participe au cursus de l'Ircam (1997) et obtient son doctorat de musicologie à l'École Pratique des Hautes Études (1999). Elle approfondit son travail auprès de Tristan Murail, Sylvano Bussotti, Salvatore Sciarrino et Hans Werner Henze.

Mêlant systèmes complexes, énergie et théâtralité, la musique de Lucia Ronchetti défie toute catégorisation facile. Elle aborde tous les effectifs et a très souvent recourt à l’électronique. Après avoir composé principalement des œuvres radiophoniques et de musique de chambre jusqu’en 1993, elle se tourne progressivement vers le théâtre musical, qui lui permet de remettre en question les codes traditionnels de la narrativité. La théâtralité est inhérente à l’œuvre de la compositrice, y compris dans un ensemble d’œuvres vocales non scéniques sous-titrées « dramaturgies » (Aria da baule pour voix parlée, soprano et quatuor à cordes, 2016).

Lucia Ronchetti puise son inspiration dans les sciences naturelles, la philosophie, la poésie et la littérature, et plus particulièrement chez les auteurs italiens du XXe siècle : le poète Ermanno Cavazzoni, librettiste de l'opéra La tentazione di Girolamo (1995), le peintre et poète Toti Scialoja (Rivelazione, 1998), ou encore Giorgio Manganelli (Pinocchio, una storia parallela, 2005).
Entre 2012 et 2015, elle compose une œuvre de théâtre musical pour trois saisons du Semperoper de Dresde (Contrascena, Sub-Plot puis Mise en abyme) ainsi qu’un nouvel opéra pour le Nationaltheater de Mannheim (Esame di mezzanotte). Son opéra de chambre Rivale sera créé au Staatsoper Unter den Linden de Berlin en octobre 2017. Un nouvel enregistrement consacré à ses œuvres de théâtre instrumental est en préparation (Label KAIROS).