Christophe Desjardins
France


Christophe Desjardins s'engage avec constance et passion dans deux domaines complémentaires : la diffusion du répertoire pour alto auprès d'un large public et la création, pour laquelle il est un interprète très recherché des compositeurs. Il a ainsi créé des œuvres de Luciano Berio, Pierre Boulez, Michael Jarrell, Ivan Fedele, Jonathan Harvey, Marco Stroppa ou encore Wolfgang Rihm.

Il étudie l'alto auprès de Serge Collot et de Jean Dupouy au CNSMD de Paris, puis avec Bruno Giuranna à la Hochschule der Künste de Berlin. Après avoir été alto solo au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, il est membre de l'Ensemble intercontemporain de 1990 à 2011. En tant que soliste, il se produit avec des orchestres comme le Concertgebouw d'Amsterdam, les orchestres symphoniques de la WDR et de la SWR, l'Orchestre de la Fondation Toscanini ainsi qu'avec de nombreux ensembles. En outre, Christophe Desjardins collabore étroitement avec plusieurs chœurs (Helsinki Chamber Choir, Les Cris de Paris et les Solistes XXI) et se produit régulièrement en musique de chambre et en récital.

Soucieux de proposer une autre perception de la musique au public, il crée des spectacles où se croisent musique, poésie, danse et vidéo. Sa discographie reflète la singularité de son parcours : Voix d'alto consacré à Luciano Berio et Morton Feldman, sa monographie Emmanuel Nunes et le double CD Alto/Multiples (label Aeon) ont été unanimement salués par la critique. Fin 2013, Christophe Desjardins était en tournée en Asie avec la Partita I de Philippe Manoury. Il crée en 2014 Le chant des Barbares de François Meïmoun, compositeur dont il créera le concerto pour alto avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France en 2015.